Histoire-Cover_3458x1080

La Danse des Mondespassage 1:5


Synopsys

Extrait d’une oeuvre religieuse liée au culte des Atoriums.

Son auteur est inconnu, l’oeuvre complète relate en plusieurs volume une vision divine du mouvement. Le passage 1:5 a rapidement eut énormément de succès auprès des vivantes près d’atoriums et a été repris par de nombreux compteurs.

Il est passé dans les légendes communes. Pour certains, c’est un appel, pour d’autres, une mise en garde.

Auteur IRL

Cédric Neumann


Œuvre

Au début était le néant, inerte, impassible, mort.

Puis apparurent les atoriums et leurs mystères, innombrables et magnifiques, ils s’ancrèrent et initièrent la danse.
Les éléments se mirent en mouvements : les flux, les nuages et la vie apparurent.
Leurs impulsions créèrent l’aether, le vent, les courants, l’eau, la magie, le sang.

La cristallisation commença au milieu des ballets éternels : nuages, roches et principes se rassemblèrent autour des atoriums.
Les êtres furent les derniers arrivés, ils rejoignirent la danse primordiale.
Mais ils perdirent le rythme, ils créèrent les nations, les guerres et relatèrent leurs mythes, leurs légendes.

Quoique vous cherchiez dans ce monde, un atorium peut vous le donner.
N’oubliez jamais que quand un atorium s’arrête de danser, tout ce qu’il a créé retourne à son état primordial.
Le néant, inerte, impassible, mort.

Danse des mondes, passage 1:5

Votre panier

Votre panier est vide.